Cueillette et cuisine sauvage


Bonjour !

Aujourd’hui, nous ne vous proposons pas un article potager ou cuisine, mais un petit mix des deux suite à une sortie que nous avons fait hier. En effet, nous nous sommes rendus au Moulin de Chitré, à Vouneuil sur Vienne, au bord de la rivière, à une initiation à la cueillette et cuisine sauvage, organisé par le CPIE Seuil du Poitou. Accompagnés de Claire, une animatrice très sympa, d’adultes de tous âge, et de trois adolescents très curieux, nous avons (re)découvert des plantes que l’on trouve facilement dans les jardins, ou en se baladant, comme l’ortie, le pissenlit, le trèfle ou la mauve. Ensuite, nous avons cuisiné avec nos récoltes : ortie, lierre terrestre et mauve. Nous avons donc préparé du fromage au lierre terrestre, avec sa petite fleur de mauve, une sauce feuille de mauve et paprika, pour tremper des crudités, du pesto d’ortie, des beignets salés de consoude et des beignets sucrés de rose, et enfin, des gimblettes à la sauge. Je dois avouer que tout ça était très bon; j’ai personnellement préféré le fromage au lierre, et Alexys le pesto d’orties, qui était divinement bon. Et comme on est sympa, on va partager ces deux recettes.

Pour le pesto d’orties, vous avez besoin de :
1 grosse botte d’orties
1 gousse d’ail
1 tasse ½ de pignons de pin
le jus ½ citron
1 tasse d’huile d’olive
½ tasse de parmesan
Sel & poivre.

Mettre les orties quelques minutes dans l’eau froide vinaigrée. (La recette conseille de les blanchir). Mixer tous les ingrédients 30 secondes, sauf le parmesan, que l’on rajoute à la fin. Avec une tasse d’huile d’olive, on se rapproche plus d’une pâte à tartiner, avec deux tasses d’huile, ce pesto sera idéal comme sauce.
Peut se conserver une quinzaine de jours.

Pour le fromage frais au lierre terrestre :

250g de fromage frais (de chèvre par exemple)
1 petite poignée de lierre terrestre
sel & poivre
Égouttez le fromage, et hachez le lierre. Mélangez l’ensemble et assaisonnez.
Oui, c’est aussi simple que ça.
Accompagnez étalé sur des tranches de pain, ou confectionnez des petites boules à servir en apéritif.

C’était donc une très bonne journée, et ça nous a donné envie d’approfondir davantage.
Et vous, quelle(s) plante(s) sauvage(s) aimez-vous?

Laurine

cueillette-et-cuisine-sauvage

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s