Fabriquer ses cotons lavables

fabriquer

Aujourd’hui, on range la bêche et l’arrosoir et on sort du fil et une aiguille (ou une machine à coudre). Petit tuto d’une novice en couture pour apprendre à fabriquer ses cotons lavables (ou carrés démaquillants, ou lingettes).

Pourquoi ?
La culture intensive du coton est l’une des plus gros consommatrice d’eau au monde. (Pour produire 1kg de coton, il faut entre 10000 et 30000 litre d’eau) ; elle est responsable de l’assèchement de la mer d’Aral en Ouzbékistan et au Kazakhstan . Aujourd’hui, la mer d’Aral n’a plus que 25% de surface existante et 10% de son volume initial. La culture du coton est également une des plus polluantes. Le recours à de nombreux pesticides est, on ne vous apprend rien, néfaste pour la population locale, mais également pour la faune et la flore. Au delà de sa culture, c’est son traitement qui est polluant, puisque est utilisé, entres autres, chlore et javel. Il existe effectivement du coton biologique, mais celui ci est tout autant gourmand en eau.

Pour se démaquiller (même si on ne se maquille pas, oui oui), il est donc possible d’utiliser à la place des cotons jetables des cotons réutilisables. Il en existe des tout faits, généralement avec des tissus bio, mais à un prix qui peut rebuter (vu 13€ les 5) . Certains avancent l’argument que ce n’est pas plus écologique puisqu’il faut les laver et donc utiliser de l’eau. Au delà du fait que ces cotons ne prennent pas particulièrement de place dans la machine et donc se glissent aisément dans une tournée d’autres vêtements, il est peu probable qu’il faille utiliser des milliers de litres d’eau pour les laver contrairement à la culture et à la fabrication du coton.

Bien sur, il y a l’eau utilisée pour fabriquer les matières premières nécessaires à la confection de ces carrés lavables, mais ceux ci ne finiront pas à la poubelle dès leur première utilisation et pourront vous durer quelques années. Enfin, je vous encourage à faire de la récup 😉

IMGP3919

Pour ce tuto, il vous faut :
– du tissu éponge (une serviette pas trop épaisse)
– du tissu coton DOUX (taie d’oreiller, drap, tee shirt…)
– Du fil et une aiguille ou
– Une machine à coudre
– Des ciseaux de couture

J’ai choisi de ne pas mesurer mes cotons, mais de faire en fonction de ce que j’avais pour ne pas avoir trop de pertes. Ma serviette était rectangulaire, je l’ai pliée en 3 horizontalement et j’ai coupé dans les plis, j’ai obtenu 3 bandes ; puis j’ai plié chacune de ces bandes en 4 et ai coupé dans le pli. J’obtiens 12 carrés-rectangles. Bien sur, si votre serviette de départ mesure 2mX2m il faut adapter en fonction de ce que vous avez pour ne pas vous retrouver avec des carrés immenses. Ici mes carrés font environ 9X7cm, ce qui m semble suffisant puisque je ne me maquille pas. La plupart des carrés qu’on peut trouver en magasin ou sur internet font en moyenne 10×10 cm.

IMGP3921

Ensuite, transposez votre carré-rectangle sur le tissu en coton et là c’est au choix. Ou vous coupez directement ce tissu de manière à obtenir un carré de la même taille parce que vous savez coudre parfaitement droit ou que vous allez utiliser du fil et une aiguille. Soit vous coupez en laissant une grosse marge (ce que je fais, car je n’arrive pas encore à coudre droit avec la machine à coudre et que ma serviette est élastique).

On met son tissu envers sur envers et on assemble les carrés-rectangles.
On commence à coudre un premier côté au point droit sur toute sa longueur, et lorsqu’on arrive au bout, on laisse l’aiguille enfoncée dans le tissu, on lève le pied de biche et on pivote d’un quart de tour le tissu. On répète ensuite l’opération pour les autres côtés. Arrivé sur le quatrième côté, on coud jusqu’à la moitié, pour laisser un trou pour pouvoir ensuite retourner le carré sur lui même. Il faut ensuite couper les coins pour créer un arrondi (ce n’est pas obligatoire, ça évite juste que les coins soient trop épais) et le surplus de tissu.

IMGP3927

Selon les préférences, on peut surfiler pour ne pas que ça s’effiloche, mais comme les coutures seront à l’intérieur, je ne suis pas sûre que ce soit obligatoire. Moi je l’ai fait, mais surtout pour m’entraîner.

Sur les photos, je fais envers sur endroit car je trouve l’envers de mon tissu coton plus agréable à utiliser, tant pis pour le motif. Comme vous pouvez le voir, je couds vraiment de travers…

IMGP3928

Il ne reste plus qu’à retourner le coton par le côté non cousu, puis à fermer ensuite cette partie. Normalement, on coud au point invisible ; je ne suis pas sûre de bien avoir compris comment faire (même si on ne voit pas pour autant mon fil), je vous invite donc à lire ce tuto.

Voilà, rien de bien méchant, même en étant novice en couture !
fabriquer-cotons-lavables

Publicités

15 réflexions sur “Fabriquer ses cotons lavables

  1. Super pour une débutante ! Et dire que je n’y avais pas pensé… ça me donne une idée pour mes prochains bricolages. Il me reste un bout de vieux drap, parfait pour ça, un vieux drap lavé et relavé des quantités de fois est très doux… Merci pour ce tuyau .

    Aimé par 1 personne

  2. Je suisse ravie de lire ce tuto que j’ai reclamé 😃 Je suis vraiment nulle en couture mai je pense que ce genre de choses je pourrait y arriver et pour un joli rendu. Pour ma part j’utilise des disques de démaquillage tout fait en micro fibre qui accrochent bien le maquillage quand je le suis et les saletés de la journée si je m’était que légèrement maquillée . Ce qui m’interesse dans ton tuto c’est la marche â suivre pour faire soi même ces choses-là qui ne coûtent rien ! Et petit être qu’un jour j’arriverai à vivre simplement avec ce que je possède déjà. Mon problème c’est que je suis une très grande dépensière, dès que je vois des ptits bidules je les veux. Alors je les achete et ensuiste je culpabilise car 1/ inutilité 2/ écologie 3/ nature … Ça ne rentre que très raremement dans mes convictions personnelles .du coup je culpabilise et tu peux souvent me retourver quelquels années plus tard à essayer de fourguer ces trucs lors d’un troc 😂

    Aimé par 1 personne

    • Je suis sûre que tu y arriveras sans problème, car vraiment c’est simple. Et même si tes coutures ne sont pas droites, ou pas très belles, ce n’est pas du tout un problème puisqu’elles ne se voient pas. Résultat, le rendu est joli et ça fait plaisir 😉

      C’est pas toujours évident … j’ai été comme ça pendant longtemps, à acheter des choses dont j’étais sure d’avoir l’utilité, ou que je trouvais mignonnes, bref, des trucs pourtant inutiles . Je ne sais pas trop comment j’ai fini par changer, peut-être que je commençais à me sentir un peu con devant mes trucs inutiles. Depuis, je réfléchis vraiment avant l’achat, si c’est un objet, je me demande si c’est un réel besoin ou un besoin « markété » (du style un coupe pomme. ça fait des quartiers bien droits, mais un couteau, c’est bien aussi), si je vais l’utiliser, si c’est pas chiant d’entretien, si ça prend de la place.. Pour des vêtements, je me demande si je vais pouvoir le porter avec mes autres fringues, si ça me met vraiment en valeur, si je suis à l’aise dedans… Le fait de te poser ces questions aide beaucoup. Sinon, ne sortir qu’avec de la monnaie (et pas beaucoup), repousser l’achat (mais bon, quand c’est compulsif, c’est délicat) ou ne plus fréquenter les magasins à tentation . Bon courage en tous cas ! Et au cas où, dans la colonne de gauche de notre blog, il y a deux liens que je t’encourage à visiter, ça peut t’apporter de l’aide : « sortez de vos conapts » et « la salade à tout » 🙂

      J'aime

  3. Pingback: Sakavrac | les2alchimistes

  4. Technique pour coudre « droit » Ne pas regarder l’aiguille mais mettre le tissu au raz externe du pied de biche et avancer simplement c’est aussi valable pour coudre en rond, il faut avant couper soigneusement son tissu. Je donne des cours bénévoles – mes « élèves » ont entre 10 et 70 ans- afin de leur indiquer mes astuces. Très important si l’on veux se simplifier la couture REPASSER son tissu, préparer ses coutures au fer, on gagne en facilité et en temps. Fruit d’une longue expérience, ensuite la couture devient un plaisir utile et économe (surtout en récup) Bonne continuation

    J'aime

  5. Pingback: Et le bilan? Et les résolutions? | les2alchimistes

  6. Pingback: Article à vrac ! | les2alchimistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s