Production du jour.

cosmétique

Les 2 Alchimistes ne chôment pas en ce moment ! Quand ce n’est pas au jardin, c’est en cuisine. Mais pas pour préparer de bons petits plats (bon, si quand même), mais pour des produits d’hygiène. Le dentifrice solide précédemment fait a fini par moisir (miam!), et même s’il restait un fond d’un autre un peu raté (huile de coco, carbonate de calcium, bicarbonate et HE) , il a fallu nous mettre au fourneaux ! Enfin, sur le canapé, car ces deux premières recettes ne demandent pas de chauffe et ne sont pas compliquées. Nous avons choisi une version en poudre, valeur sûre des fois que l’autre version ne soit pas concluante, et une version « gel », qui peut se rapprocher des dentifrices du commerce. Cette deuxième version contenant une phase aqueuse, nous sommes obligés d’y introduire un conservateur si on ne veut pas se tartiner les dents de moisissures. 

Pour le dentifrice en poudre, nous avons mélangé dans un récipient en verre (pas de métal en contact avec l’argile) 10g de carbonate de calcium, 15g d’argile (rouge ici), 1g de bicarbonate de soude, 3 gouttes d’HE de menthe poivrée. Nous avons acheté une petite balance de précision pour les recettes qui nécessitent une précision absolue mais cette recette, comme d’autres, n’en fait pas partie. Il faut juste ne pas avoir la main lourde sur le bicarbonate qui est abrasif, une petite pincée suffit. Pour les recettes de dentifrice, il est généralement conseillé de l’argile verte surfine ultra ventilée mais ici, on fait avec ce qu’on a, en l’occurrence de l’argile rouge, qui colore bien le lavabo. L’argile nettoie les dents et est antiseptique, le carbonate de calcium blanchi et le bicarbonate est abrasif. L’huile essentielle de menthe est présente pour le côté purifiant et rafraîchissant.

Pour la version en gel, nous avons respecté scrupuleusement le dosage pour que tout loge dans le tube que vous voyez sur la photo (80mL), mais vous pouvez cliquer sur le lien plus loin; la recette d’origine précise également le pourcentage, de manière à pouvoir reproduire cette recette selon la quantité que vous souhaitez. Il est tout à fait possible de récupérer un flacon de dentifrice ou juste un pot de confiture pour y mettre le produit. Dans un premier récipient (pas en métal) on mélange 27g d’argile, 51,5g de carbonate de calcium et 1,3g de bicarbonate de sodium. Dans un autre, on mélange bien 24,5g d’eau minérale et 27g de glycérine. On mélange ensuite les poudres à la partie aqueuse, on rajoute ensuite 26 gouttes d’huiles essentielles (menthe, tea tree, citron… selon vos goûts, en respectant les précautions d’usage liées à ces HE) et 26 gouttes de Cosgard qui est le conservateur. Transférez ensuite la préparation dans le contenant choisi. Faire un test sur le pli du coude pour prévenir d’éventuelles réactions et/ou allergies. Recette originale ici .

Notre avis :
Le dentifrice en poudre n’est pas forcément pratique d’utilisation, ici nous utilisons une petit cuillère pour verser la poudre sur la brosse à dent, ce qui fait qu’on en met une partie à côté. L’idéal serait de mettre la brosse à dent directement dans la poudre…
Pour la version gel, il se liquéfie rapidement dans la bouche.
Bien sûr, les deux versions ne moussent pas, mais ce n’est pas la mousse qui lave, ni même le dentifrice : c’est le brossage 😉

shampoing solide

Shampoing solide shikakaï et kapoor kachli

Concernant le shampoing solide, il n’est pas pour nous, mais nous avons gardé les mêmes ingrédients que pour le premier (voir l’article), seul le dosage a changé. Nous avons pesé dans des récipients désinfectés à l’alcool 30g de SCI, 5g de poudre de shikakaï, 10g d’huile de coco et 5g d’eau. Au bain-marie, faire fondre l’huile de coco, ensuite ajouter l’eau, puis le SCI. Bien mélanger pour amalgamer l’ensemble. Ajouter ensuite le shikakaï en continuant de bien mélanger, toujours en laissant sur le feu. Hors du feu, tout se joue très vite car la préparation refroidit rapidement et commence à durcir, il faut ajouter (toujours selon ses besoins et les précautions) 15 gouttes d’huiles essentielles (ici tea tree et ylang ylang), éventuellement des actifs (ici 20 gouttes de protéines de soie pour l’hydratation et 20 gouttes d’extrait aromatique de mangue pour le parfum). Mettre ensuite la préparation dans un moule, de préférence souple, désinfecté à l’alcool, en tassant bien, puis mettre au frigo. Laisser durcir une heure, le sortir et le laisser sécher au moins 24h (voir plus s’il vous semble encore mou).

Enfin, je commençais à trouver le savon d’Alep un peu trop agressif pour le visage donc j’ai trouvé cette recette très simple à réaliser en l’ajustant avec ce que j’avais. J’ai mis dans un petit pot en verre désinfecté à l’alcool (encore une fois, pas de métal, le rhassoul est une argile) 2CS de rhassoul et ajouté ensuite des cuillères à soupe d’eau petit à petit, pour laisser le temps au rhassoul d’absorber l’eau ; au bout de quelques cuillères d’eau, j’ai commencé à mélanger avec une baguette chinoise entre chaque ajout d’eau pour vérifier la texture. Quand celle ci me sembla idéale, j’ai ajouté un tout petit filet d’huile d’olive puis 3 gouttes d’huile essentielle de tea tree (antibactérien et très efficace contre les boutons). Cette préparation se conserve moins d’un mois. Pour l’utiliser, prendre l’équivalent d’une cuillère à café et appliquer sur visage humide. Bien rincer, et c’est tout.

Mon avis : Fait son travail, la peau est propre et non décapée ;).

Et vous, quel(s) produit(s) d’hygiène

faites vous vous-même? 

Publicités

5 réflexions sur “Production du jour.

  1. Ouah ! Ca a l’air d’être pas mal de travail quand même. POur l’instant je ne fais aucun produit moi-même. J’adhère complètement au fait de faire ces propres produits au moins on sait ce qu’il y a dedans. Mais j’ai l’impression que c’est très chronophage et ça me démotive pas mal…
    Tu passes beaucoup de temps à faire tes produits ?

    J'aime

    • Coucou 🙂 Et bien, absolument pas, pour les deux dentifrices et le nettoyant visage, une quinzaine de minutes car je prenais bien le temps d’expliquer à mon chéri ^^ Sinon non, le seul « gros truc », c’est le shampoing solide, je perds du temps à rassembler tous les ingrédients,à rectifier une énième fois la recette (je peux pas m’en empêcher), ensuite à nettoyer, mais si je faisais simple (4 ingrédient), en 10 minutes c’est plié 🙂 . Je ne fais pas les crèmes mais je sais que c’est rapide aussi à faire.

      Ce qui est démotivant je trouve c’est quand on débute et qu’on découvre des dizaines de recettes différentes pour un même résultat :/ Il y a tellement de produits, d’ingrédients, de possibilité… mais quand on fait simple.. tout roule 🙂

      J'aime

  2. Pingback: Et le bilan? Et les résolutions? | les2alchimistes

  3. Salut,
    Perso je fais du Dentifrice( coco, argile, sel, Hé. Facultatif: xylitol, poudre de racine d’iris, lithotamne) fait en 5 min

    Déo coco fécule maïs cire l’été et HE en 5 min
    Soin du visage: argile blanche pour nettoyer, Huile végétale pépin de raisin enrichie Hé pour hydrater appliquer sur une peau humidifiée d’hydrolat de bourrache ou hamamélis
    Savon, gel douche…

    Ça ne prend pas beaucoup de temps, en faisant au plus simple on a pas besoin de beaucoup d’ingrédients
    Je prends donc cette recette de shampooing avec plaisir !!!

    Merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s