Aujourd’hui au jardin…

en tête jardin coccinelle

Enfin! nous avons enfin bien avancé sur le potager. Avec toutes ces pluies incessantes, le froid qui revient parfois pour laisser place le lendemain à des températures un peu trop élevées à notre goût, dur de trouver le temps… et la motivation 😉

Nous avons donc répartis ce que nous avions à faire sur deux matinées, car le soleil tape sur le potager assez tôt.

Il a fallu désherber deux parcelles pour y semer des haricots (des haricots nains à écosser, Anasazi, Coco de Pragues, Flambo) du lupin blanc comestible, ainsi que des fèves adaptées à une culture estivale (Luz de Otono); ce n’était pas la jungle, mais pas loin. La plus grosse partie a été arrachée à la main,  puis Alexys a biné et passé la grelinette, et terminé par un passage du râteau. Il a ensuite semé les haricots en poquet (=plusieurs graines ensemble dans un trou ou un sillon) , espacés de 30cm (entre les rangs, et entre les trous). Enfin, il a recouvert le tout de caillebotis pour empêcher les chats de tout déterrer, mais également conserver une humidité constante.

haricots graines

De mon côté, j’ai planté des soucis entre les poivrons et entre les tomates, de manière à faire une barrière qui retiendra l’eau (puisque le potager est en pente). J’ai ensuite planté des fenouils sauvages (pas les bulbeux, les autres) et des ipomées  (on vous présentait les semis dans cet article). Puis j’ai désherbé les oignons un peu envahis par le liseron.

Alexys a replanté une courge Kamo kamo à côté d’une courge spaghetti qui ne semble pas très en forme, une courge New England pour remplacer l’autre Spaghetti déterrée par un chat, et un plant de tomatillo à la place d’un plant de poivron, déterré lui aussi par les chats.  Il a également arrosé les tomates, poivrons et courge.tte.s (oui je pratique l’écriture inclusive pour les légumes 😉 ) avec des extraits fermentés d’ortie et de pissenlit qui s’étaient partiellement renversés dans la voiture (« ça sent la bétaillère là dedans »). L’intérêt est de les booster un peu et de les aider à développer leur racine, mais on en parle dans cet article, Les potions du jardin.

larve de ver luisant 2

Larve de ver luisant

Il n y a presque plus de pucerons sur les fèves, les coccinelles, araignées et autres prédateurs ont bien fait leur boulot. Nous avons découvert de nouveaux auxiliaires sur le potager : une larve de ver luisant, que nous n’avons pas reconnu sur le moment et un Staphylin odorant (dit « Le Diable », ouais carrément) qui écarte ses mandibules et redresse son abdomen comme un scorpion lorsqu’il se sent agressé. Des carabes sont également présentes depuis un petit moment maintenant. Y a de la vie par ici !

Les pieds de tomates sont plutôt beaux, mais les poivrons ont du mal à bien reprendre; laissons leur un peu de temps. Les choux, bien que petits, commencent à pommer, et c’est un peu la fête pour nous car on adore ça ! Le potager verdit bien, pour notre plus grand plaisir.

Si vous êtes passés à côté, nous sommes désormais sur facebook « Les 2 Alchimistes » où nous partageons les articles du blog ou des articles extérieurs.

Publicités

4 réflexions sur “Aujourd’hui au jardin…

  1. Après les pluies, le froid et le retour de la chaleur, ce n’est pas facile de jardiner. J’ai aussi semé les haricots cette semaine. Mes fèves sont remplies de pucerons et les auxiliaires ne sont pas au rendez -vous. Votre jardin est bien joli.

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Quelques (bonnes) nouvelles ! | les2alchimistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s