Le champagne des fées – recette de pétillant aux fleurs de sureau.

champagne des fees sureau

Au mois de mai, nombreux posts sur les réseaux sociaux nous ont rappelé qu’il était l’heure de récolter des fleurs de sureau pour en faire de la gelée, du sirop ou… du champagne des fées. Ce petit nom tout mignon m’a donné envie d’essayer et comme nous avions déjà remarqué ces arbustes dans le village, nous sommes parti.e.s à la cueillette de quelques ombelles.

La plante dont il est question ici est le sureau noir (Sambucus nigra) , le plus commun. Il existe deux autres espèces de sureau, le sureau rouge (Sambucus racemosa) dont les baies sont toxiques crues et le sureau yèble (Sambucus ebulus) qui est une herbacée dont les baies sont toxiques. Ici un petit article pour les différencier.

Cette boisson est issue d’une fermentation relativement longue (3 mois ici), nous venons tout juste d’ouvrir notre première bouteille pour l’anniversaire d’Alexys. Le résultat est un pétillant, bien gazeux et non sucré. Le gout des fleurs n’est pas préservé, peut être faudrait-il l’accompagner de sirop de sureau? Vivement mai prochain que l’on essaie !

sureau champagne des fees fleurs

Les ingrédients :

Pour 1L d’eau :
Les fleurs de 2 ombelles (les équeuter avec délicatesse et ne pas garder les tiges, qui donnent de l’amertume)
75g de sucre
1 demi citron bio

La marche à suivre :

Mettre les fleurs, le sucre et le citron coupé en morceaux dans un récipient comme un grand bocal, le couvrir d’un linge et laisser macérer quelques jours (ici, 2 jours). Rajouter l’eau et laisser fermenter 4 à 8 jours (chez nous, 4) selon la température ambiante (plus il fait chaud, plus ça fermente rapidement) . Filtrer et mettre en bouteille type bouteille à clapet en verre.
Pour limiter les risques d’explosions (s’il y a encore trop de sucre à la mise en bouteille), dépressuriser au bout d’une semaine (ouverture/fermeture).
On conseille de patienter 2 ou 3 mois avant de consommer.

sureau champagne des fees fleurs saladier

Les bouteilles peuvent se conserver un an à l’abri de la lumière et dans un endroit frais.

J’ai choisi de faire la première fermentation dans un grand saladier, recouvert d’un couvercle en tissu, mais les fleurs en surfaces ont moisi au 3 e jour. Au 4 e jour, nous avons enlevé les fleurs et la moisissure et avons quand même tenté la mise en bouteille. Pas de problème, le pétillant est délicieux. Certain.e.s conseillent de mélanger chaque jour, avec une cuillère en bois, mais avec l’apparition des dites-moisissures , j’ai préféré m’abstenir pour ne pas les immerger. Là non plus, nous n’avons pas rencontré de problème.

Alors d’accord, cet arbuste fleurissant en mai, l’article ne tombe pas forcément au bon moment; mais bonne nouvelle, après les fleurs, les fruits et il est temps d’aller récolter ces derniers pour préparer des confitures acidulées . A vos paniers ! 

Champagne des fées - recette de pétillant aux fleurs de sureau.

Publicités

2 réflexions sur “Le champagne des fées – recette de pétillant aux fleurs de sureau.

  1. super article. J’ai planté dans mon jardin deux variétés de sureaux. Pour se cacher des voisins et pour faire des gelées et des sirops. rappelle nous ce super article l’an prochain au mois de mai

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s