Shampoing solide spécial dreads – Parce que nos boudins le valent bien.

shampoing pour dreads entete titreIl y a deux ans, j’inaugurais la catégorie beauté de ce blog, en partageant la recette de mon premier shampoing solide. En deux ans, mes cheveux et mes envies ont évolués, les recettes aussi. Et surtout, je suis dreadée depuis un an maintenant et il a fallu que je trouve un shampoing  parfaitement adapté avec des critères bien précis: Il faut que celui ci lave bien, qu’il ne démêle pas, et qu’il assainisse le cuir chevelu qui étouffe un peu plus vite.

Car c’est fini les gommages du cuir chevelu à base de sucre ou de café, au risque de retrouver de la poudre sur mon oreiller pendant des jours.. Exit aussi les soins hydratants à base de yaourt ou d’avocat, un mauvais rinçage et je risquerai de me retrouver avec des odeurs un peu craignos.

giphy

Dans l’idéal, il faut que ce shampoing soit :

antipelliculaire, parce que les pellicules ne tombent pas sur les épaules mais restent bien accrochées aux dreads.
antigratouille, les dreads mouillées tirent biiiiiien sur le cuir chevelu, ce qui peut provoquer des gratouillis, accentués lorsqu’il fait chaud.
Anti chute des cheveux, histoire que les dreads ne tombent pas. ça peut être bien.
S’il peut en plus retenir l’hydratation et fortifier les cheveux, alors il a tout bon.

Les ingrédients:

Après quelques recherches,  j’ai fini par trouver mon bonheur :

Poudre de neem (purifiant, anti pelliculaire, anti inflammatoire, anti gratouille, anti poux) –  poudre de kapoor kachli (favorise la pousse, évite la chute des cheveux, anti poux aussi) – huile de carthame (évite la déshydratation des cheveux, aide à la pousse) –huile de coco (protège les cheveux, les fortifie) – huile essentielle de tea tree (antibactérien, antifongique, antiparasitaire, antipelliculaire) et huile essentielle de palmarosa (tout pareil).  

J’aime bien mixer deux poudres et deux huiles pour profiter de leur synergie, mais une de chaque peut sans doute être suffisant, dans un soucis de minimalisme. J’avoue que c’est aussi pour finir les paquets que j’en utilise autant.

 

La recette :

Pour un pain d’environ 50g

30g de tensio-actif SCI
7g de poudres végétale (neem & kapoor kachli)
8g d’huile végétale (coco & carthame)
10 gouttes d’huiles essentielles (tea tree & palmarosa)
Optionnel : 20 gouttes de fragrance
5g d’eau

Toujours le même procédé : Faire chauffer au bain marie l’eau et les huiles; une fois l’huile solide fondue, ajouter le SCI. mélanger jusqu’à obtenir une pâte assez lisse. Ajouter ensuite les poudres et bien les incorporer. Retirer du bain marie, ajouter les huiles essentielles, éventuellement la fragrance et mettre dans un moule souple. Laisser refroidir, démouler quelques heures plus tard et laisser sécher au moins 24h. Si vous avez mis plus d’eau, laissez sécher davantage.

Et c’est tout, le shampoing est prêt à être utilisé, à frotter directement sur le cuir chevelu ou dans les mains.

tenor.gif

Une fois utilisé, il faut bien le laisser sécher, en évitant le bord de la baignoire. Ce shampoing revient à moins de 2€, dure plusieurs mois et lave correctement sans décaper. Il permet d’entretenir des dreads sans produit issu de la pétrochimie, sans silicone-paraben-sulfate-…, et sans POA (produit d’origine animale). Et même sans dreads, ce shampoing convient très bien 😉

Shampoing solide special dreads pinterest

Chantilly de douche – recycler les chutes de savons.

Fabriquer une chantilly de douche personnalisable DIY

Depuis les premiers savons que j’ai fait pour Noël, Alexys s’est également pris au jeu et il y en a eu quelques autres (on en parle dans cet article). Malheureusement, à chaque découpe, on se retrouve avec des chutes de savons, parfois trop petites pour être utilisées. J’ai donc cherché un moyen de les recycler, et j’ai trouvé la chantilly de douche. Ce qui est sympa avec cette recette, c’est qu’on peut utiliser également les « fins de savons », voire même un savon entier si on apprécie vraiment le concept. Lire la suite

Production du jour.

cosmétique

Les 2 Alchimistes ne chôment pas en ce moment ! Quand ce n’est pas au jardin, c’est en cuisine. Mais pas pour préparer de bons petits plats (bon, si quand même), mais pour des produits d’hygiène. Le dentifrice solide précédemment fait a fini par moisir (miam!), et même s’il restait un fond d’un autre un peu raté (huile de coco, carbonate de calcium, bicarbonate et HE) , il a fallu nous mettre au fourneaux ! Enfin, sur le canapé, car ces deux premières recettes ne demandent pas de chauffe et ne sont pas compliquées. Nous avons choisi une version en poudre, valeur sûre des fois que l’autre version ne soit pas concluante, et une version « gel », qui peut se rapprocher des dentifrices du commerce. Cette deuxième version contenant une phase aqueuse, nous sommes obligés d’y introduire un conservateur si on ne veut pas se tartiner les dents de moisissures.  Lire la suite

Premier shampoing solide

shampoing solide shikakai ortie maison
Pour inaugurer la catégorie « beauté » de ce blog, je souhaiterai parler des shampoings solides, et plus particulièrement du shampoing solide à faire soi même. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, le shampoing solide se présente comme un bloc de savon mais… pour les cheveux. Pour l’utiliser, rien de plus simple, on mouille ses cheveux et le shampoing, on le fait mousser entre ses mains et/ou on le frotte directement sur les cheveux et on frictionne le cuir chevelu.  On rince et c’est terminé, les cheveux sont lavés.  Lire la suite