Le champagne des fées – recette de pétillant aux fleurs de sureau.

champagne des fees sureau

Au mois de mai, nombreux posts sur les réseaux sociaux nous ont rappelé qu’il était l’heure de récolter des fleurs de sureau pour en faire de la gelée, du sirop ou… du champagne des fées. Ce petit nom tout mignon m’a donné envie d’essayer et comme nous avions déjà remarqué ces arbustes dans le village, nous sommes parti.e.s à la cueillette de quelques ombelles.

La plante dont il est question ici est le sureau noir (Sambucus nigra) , le plus commun. Il existe deux autres espèces de sureau, le sureau rouge (Sambucus racemosa) dont les baies sont toxiques crues et le sureau yèble (Sambucus ebulus) qui est une herbacée dont les baies sont toxiques. Ici un petit article pour les différencier.

Cette boisson est issue d’une fermentation relativement longue (3 mois ici), nous venons tout juste d’ouvrir notre première bouteille pour l’anniversaire d’Alexys. Le résultat est un pétillant, bien gazeux et non sucré. Le gout des fleurs n’est pas préservé, peut être faudrait-il l’accompagner de sirop de sureau? Vivement mai prochain que l’on essaie !

sureau champagne des fees fleurs

Les ingrédients :

Pour 1L d’eau :
Les fleurs de 2 ombelles (les équeuter avec délicatesse et ne pas garder les tiges, qui donnent de l’amertume)
75g de sucre
1 demi citron bio

La marche à suivre :

Mettre les fleurs, le sucre et le citron coupé en morceaux dans un récipient comme un grand bocal, le couvrir d’un linge et laisser macérer quelques jours (ici, 2 jours). Rajouter l’eau et laisser fermenter 4 à 8 jours (chez nous, 4) selon la température ambiante (plus il fait chaud, plus ça fermente rapidement) . Filtrer et mettre en bouteille type bouteille à clapet en verre.
Pour limiter les risques d’explosions (s’il y a encore trop de sucre à la mise en bouteille), dépressuriser au bout d’une semaine (ouverture/fermeture).
On conseille de patienter 2 ou 3 mois avant de consommer.

sureau champagne des fees fleurs saladier

Les bouteilles peuvent se conserver un an à l’abri de la lumière et dans un endroit frais.

J’ai choisi de faire la première fermentation dans un grand saladier, recouvert d’un couvercle en tissu, mais les fleurs en surfaces ont moisi au 3 e jour. Au 4 e jour, nous avons enlevé les fleurs et la moisissure et avons quand même tenté la mise en bouteille. Pas de problème, le pétillant est délicieux. Certain.e.s conseillent de mélanger chaque jour, avec une cuillère en bois, mais avec l’apparition des dites-moisissures , j’ai préféré m’abstenir pour ne pas les immerger. Là non plus, nous n’avons pas rencontré de problème.

Alors d’accord, cet arbuste fleurissant en mai, l’article ne tombe pas forcément au bon moment; mais bonne nouvelle, après les fleurs, les fruits et il est temps d’aller récolter ces derniers pour préparer des confitures acidulées . A vos paniers ! 

Champagne des fées - recette de pétillant aux fleurs de sureau.

Publicités

Dhal de lentilles corail et tarte aux légumes pour pique-nique – végétalien.

repas vegetalien a partager pique nique

Hier nous étions invités au pique-nique des Jardiniers en herbe, asso de réinsertion sociale que nous avons du quitter il y a un an en déménageant. Un beau moment en compagnie de personnes tellement gentilles, dans un cadre magnifique et un soleil radieux. Nous avons donc préparé deux plats, tout deux végétaliens et bien complets : une tarte aux légumes du jardin et un dhal de lentilles corail froid. Lire la suite

Shampoing solide spécial dreads – Parce que nos boudins le valent bien.

shampoing pour dreads entete titreIl y a deux ans, j’inaugurais la catégorie beauté de ce blog, en partageant la recette de mon premier shampoing solide. En deux ans, mes cheveux et mes envies ont évolués, les recettes aussi. Et surtout, je suis dreadée depuis un an maintenant et il a fallu que je trouve un shampoing  parfaitement adapté avec des critères bien précis: Il faut que celui ci lave bien, qu’il ne démêle pas, et qu’il assainisse le cuir chevelu qui étouffe un peu plus vite. Lire la suite

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. (6/7)

Et si aujourd’hui, pour réduire encore ses déchets, on se mettait aux fourneaux? Avec les aliments bruts que nous avons acheté hier au vrac, il y a de quoi faire des bases intéressantes, qui permettront une fois de plus d’éviter certains emballage. Du pain aux pâtes à tartes, en passant par les pâtes fraîches et les pâtes à pizza… Ici, on vous propose des recettes testées et approuvées, simples et rapides. On se lance?  Lire la suite

Premier shampoing solide

shampoing solide shikakai ortie maison
Pour inaugurer la catégorie « beauté » de ce blog, je souhaiterai parler des shampoings solides, et plus particulièrement du shampoing solide à faire soi même. Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, le shampoing solide se présente comme un bloc de savon mais… pour les cheveux. Pour l’utiliser, rien de plus simple, on mouille ses cheveux et le shampoing, on le fait mousser entre ses mains et/ou on le frotte directement sur les cheveux et on frictionne le cuir chevelu.  On rince et c’est terminé, les cheveux sont lavés.  Lire la suite