Bilan du potager printemps/été

recolte panier fait main zarzo

La saison chaude laisse place à la saison froide, les tomates laissent place aux choux, les journées s’écourtent et le thermomètre flirtent davantage avec le 0 qu’avec des températures caniculaires : pas de doute, l’été est bien derrière nous. L’heure pour nous de faire le bilan de notre potager printemps/été. 

Préparation :

Comme on l’expliquait dans l’article sur l’évolution du jardin, nous avons utilisé des engrais verts cet hiver (et nous continuons sur cette voie) et très peu utilisé la grelinette. Nous avons utilisé divers composts : un peu de compost traditionnel que les mulots ont bien voulu nous laisser, du lombri-compost et du thé de lombricompost (voir l’article), du bokashi (article à venir). Le paillage est lui aussi très varié : breft de nos haies taillées l’an dernier, litière de chanvre, tonte des voisin.e.s, feuilles de tilleuls glanées ici ou là, et même du broyat issu d’abattage d’arbres en forêt (mais ça, chut, faut pas le dire… C’est interdit).

recolte courges tomates courgettes

Quelques déconvenues : 

Nous avons commencé la saison avec quelques difficultés car nous avons rencontré des problèmes avec nos semis : germination nulle ou fonte des semis, nous avons du acheter des plants de tomates, poivrons et aubergines. Les semis de courgettes ont fait le festin des limaces, alors il a fallu recommencer. De plus, nos haricots à rames se sont avérés être des haricots nains; nous avions l’air bien malins avec nos maïs et nos trépieds en bambou, les haricots ne les ont jamais escaladés. Et les cacahuètes se sont faites manger de l’intérieur par les fourmis rouges.

Courgettes varietes san pasquale grise d alger blanche de sicile costata romanesco black beauty

Mais beaucoup de positif : 

Entre ces déconvenues et notre besoin de faire et d’avoir toujours mieux, il est assez difficile pour nous de repérer d’un seul coup d’œil le positif. Et pourtant, nous avons quand même fait de belles récoltes, surtout sur une si petite surface (26m2 sont cultivés)

Pour les courgettes avec 4 pieds sur 4m2, nous avons récolté plus de 40 kg que nous avons consommé ou transformé (recette de bocaux de courgettes sans stérilisation et confitures). Les pieds repiqués en juillet donnent encore. Comme vu dans l’article sur l’évolution du jardin, nous avons également une belle diversité de courges.

Nous avons récolté une belle quantité de tomates également que nous avons transformé en sauces (classique et lacto-fermentée) ou en soupe. Les poivrons aussi ont assez bien donné, compte tenu du manque d’eau.

recolte du matin

Petite récolte matinale

carotte blanche gniff rosecarotte colorees interieur

Nous avons enfin réussi nos carottes ! Uniquement de quoi faire une soupe, certes, mais jusqu’à maintenant on se sentait un peu maudit. Dans notre premier potager bien sableux, à cause du manque d’irrigation, la levée était systématiquement nulle (Parce que oui, un potager a besoin d’eau, modérément mais besoin d’eau quand même…) . Dans notre potager actuel, avec une terre argileuse à en faire de la poterie et ses nombreux cailloux, et des graines relativement douteuses, on ne pensait pas non plus y arriver. Et pourtant les voilà, avec leurs jolies couleurs !

Nous avons également récolté quelques épis de maïs; même si le rendement n’était pas très élevé, ça nous a permit de goutter pour la première fois au maïs frais. Verdict, c’est un délice !

Un magnifique tournesol aura accompagné notre été; haut de presque 4 mètres, il nous a offert plus d’une soixantaine de fleurs (plus exactement, de capitules). Tout dans la démesure !

La coquelourde est en fleurs depuis 4 mois, nous sommes vraiment surpris.e.s par cette longue floraison. Autre point positif, nous avons enfin deux plus gros récupérateurs d’eau de pluie (2X 1000L) donc nous allons pouvoir faire ce qui était prévu, installer un système d’irrigation à basse pression sur une planche, de manière à accroître le rendement (et nous faciliter les levées) malgré la petite surface; à nous les fenouils, carottes, betteraves & autres verdures!

Le brocolis a pris une drôle d’allure de bouquet de mariage; un deuxième est en train de se former.

brocolis

Et maintenant ?

Les radis d’hivers et les épinards sont semés depuis quelques semaines, des mâches ont été repiquées; les engrais verts lèvent tranquillement afin d’occuper les planches pour l’hiver et le début du printemps. Les fèves seront bientôt semées pour le printemps prochain et nous allons ensuite bouturer des fruitiers pour les incorporer au potager : prunier, brugnonier, cognassier

L’hiver peut maintenant débarquer, avec toutes nos réserves et nos bocaux, on va pouvoir tenir un siège!

Publicités

3 réflexions sur “Bilan du potager printemps/été

  1. Très belles récoltes. Vous devez bien vous régaler de tous ces beaux légumes.
    Nous faisons nos semis de tomates (8 semaines à l’avance) et de courgettes (environ 4 semaines à l’avance) à l’intérieur dans le grenier, sur une table placée sous sous un velux, dans des petits pots .
    Nous attendons que les plants de courgettes aient leurs « vraies » feuilles pour les mettre sous châssis à l’extérieur pour les acclimater avant de les planter en pleines terre. Quand elles ont leurs vraies feuilles, celle-ci ont des poils un peu piquants; elles résistent beaucoup mieux aux limaces.
    Même chose pour les tomates, elles ont assez hautes quand on les mets en terre, mais on les plante profond.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s