Repas de fête végétalien & sans gluten

entree tartines craquantes et houmous et livre

Pour Noël, nous avions pour défi de proposer un repas complet végétarien à ma famille omnivore. Quitte à relever ce défi, nous avons choisi de préparer un repas végétalien (donc sans aucun produit animal), et sans gluten puisque j’y suis intolérante. Le repas ayant été une belle réussite, nous vous partageons donc le menu et les recettes associées.

Tartines craquantes de lentilles vertes et de sarrasin, et son trio de houmous

Velouté de courges du jardin au lait d’amande et ses graines toastées

Tartiflette végétale

Entremet framboises et chocolat blanc, et bavarois chocolat blanc et citron.

menu

La base de houmous est simple à préparer. La veille, faire tremper des pois chiche (ici 200g). Le lendemain, bien les rincer, les mettre dans une cocotte minute, les couvrir d’eau « et un peu plus » et mettre à cuire; compter 35 à 40 minutes à partir de la mise sous pression. Une fois cuits, les égoutter (l’eau de cuisson servira à faire des mousses au chocolat), les mixer avec un peu de jus de citron, un peu d’huile d’olive, un peu d’eau et un peu (ou beaucoup!) d’ail. Ajuster les quantités en fonction de vos goûts. Vous pouvez ensuite personnaliser cette base à volonté. Nous avons choisi ici de mettre du cumin et un mélange d’épices tandoori dans une partie, du beurre de cacahuète dans une autre, et des graines dans la dernière.

pain des fleurs et houmous.JPG

Pour le velouté, éplucher 1,5kg de courges même si c’est un peu difficile, afin d’obtenir une texture hyper onctueuse. Retirer les graines et couper les courges en morceaux; mettre à cuire dans de l’eau salée une quinzaine de minutes (jusqu’à ce que ça soit cuit). Égoutter (en mettant l’eau de côté), mixer avec du lait d’amande ou l’eau de cuisson (pleine de vitamines mais pleine de FODMAP, pas terrible pour les petits ventres fragiles) ou de l’eau. Ajuster l’assaisonnement, éventuellement avec des épices.

courge

Faire toaster des graines de tournesol et de courge au four à 160°c quelques minutes, avec un peu sel et éventuellement des épices. Elles serviront de toping sur la soupe.

soupe courges table gold et gold nugget

La tartiflette est un plat très basique, c’est surtout le choix des produits qui importent. Des pommes de terre cuites à l’eau – et pourquoi pas revenues dans un peu d’huile et des échalotes; de la crème végétale (ici soja), du fromage végétal No-muh sauce  et du tofu Black forest. Le tout passé au four 15-20 minutes à 180°c. Ce fromage végétal est assez convaincant, même s’il n’imite pas à la perfection le fromage d’origine animale, il a une très bonne texture (fondante-coulante) et un bon gout… de fromage. ( Au passage, une réflexion intéressante sur cet article, doit-on tout véganiser, au détriment souvent du goût ?

Pour la mâche et bien… planter de la mâche, récolter la mâche, laver la mâche et servir la mâche 😉 .

tartiflette vegetalienne fromage no muh

Enfin les desserts, le plus foufou pour nous, pour pleins de raisons. La plupart de la pâtisserie végane que j’ai testé était souvent un échec (Sans vouloir la ramener, la seule différence concrète avec des briques, c’est que vous appelez ça des tartes !) . J’ai éliminé le gluten de mon alimentation il y a seulement un mois donc niveau expérience de la pâtisserie SG, c’était pas énorme. Et enfin en pâtisserie, à part les cakes basiques, les cookies et biscuits, tiramisu et cheesecake, on ne s’aventurait pas trop vers des desserts plus complexes (en partie par manque de matériel).  C’était donc l’occasion d’expérimenter (et de s’équiper!)

Pour l’entremet framboises et chocolat blanc on est parti sur cette recette qui au premier test, fut un échec (pas mauvais, mais pas présentable et rien à voir avec la jolie photo de la recette) . Autant donc publier notre version; les proportions sont données pour un moule de 20cm de diamètre.

Pour la base crue : 150 g de pâte de dattes – 50 g d’amandes hachées – 50 g de noix de coco râpée (possible de rajouter 10g de cacao amer non sucré) – 1 cs d’eau
Pour faire la pâte de dattes, on dénoyaute 250g de dattes, qu’on fait cuire vapeur à la cocotte minute un quart d’heure après la mise sous pression; une fois cuites, on les épluche puis on les mixe, avec une cuillère à soupe de sucre glace et une cuillère à soupe d’huile de tournesol (ou une autre au goût neutre). Par ce procédé, le résultat est bien meilleur que juste en les faisant tremper puis en les mixant, on se rapproche plus du caramel.
Il suffit ensuite de mélanger tous les ingrédients puis de disposer la pâte obtenue dans un moule à charnière (ou un cercle à pâtisserie), en tassant bien (éventuellement à l’aide d’un verre). Réserver au frais au moins 1/2 heure.
Pour l’appareil : 400g de framboises surgelées (ou fraîches selon la saison) – 100g de sucre – 280 g de crème végétale (ici soja) – 2,5/3g d’agar agar (une balance de précision est un plus quand on cuisine avec ce produit)
Faire compoter les fruits et le sucre une dizaine de minutes et passer l’ensemble au blender (ou au mixeur plongeant) . Faire chauffer la crème et l’agar agar; compter une minute de bouillonements doux pour que le gélifiant prenne. Verser la crème chaude dans le blender et mixer 30 secondes (ou au mixeur plongeant). Verser ensuite le mélange sur la pâte. Laisser refroidir puis réserver au frais (au moins 1/2 heure, dans l’idéal une heure).
Pour la ganache : 120g de chocolat blanc (végane) et 80 de crème végétale (ou 90g de chocolat noir et 100g de crème végétale) . Faire frémir la crème, retirer du feu et mettre le chocolat. Couvrir et compter 8-10 minutes; mélanger  jusqu’à obtenir une texture homogène et verser ensuite sur l’appareil à la framboise prit. Laisser refroidir puis placer au frigo. Se déguste quelques heures plus tard.

entreMet

Pour le bavarois citron chocolat blanc, nous avons suivi la recette à la lettre, ou presque; nous avons seulement remplacé les pistaches (trop coûteuses) par des amandes. Nous avons également réduit la quantité de jus de citron (8cL) et de zestes (celui d’un seul citron). La pâte sablée cuit très vite, il faut être vigilant.e; elle se congèle très bien. En revanche, l’entorse est là, la recette n’est pas végétalienne (mais peut l’être!) puisqu’on utilise du miel – du sirop d’agave aurait parfaitement fait l’affaire.

Pour adapter les recettes à la taille des moules que vous avez déjà, je vous conseille de lire cet article .

bavaroiss

Un repas BIO, végétalien et sans gluten, pour 6 personnes qui nous est revenu pour 30€, avec certains produits achetés en vrac, d’autres glanés, d’autres cultivés. Les farines SG sont faites au blender, elles reviennent donc moins chères.

Défi relevé avec succès 😉 

en tete repas de fete vegetalien sans gluten

Publicités

Mousse au chocolat végétale – au jus de pois chiche.

mousse-chocolat-jus-de-pois-chiche-aquafaba-titre.jpg

Lait entier; sucre; chocolat noir (pâte de cacao, sucre, cacao maigre en poudre, émulsifiant: lécithine de soja); cacao maigre en poudre; crème; gélatine bovinelait écrémé en poudre; épaississants: carraghénanes, alginate de sodium; émulsifiant: E472b; arôme; protéines de laitlactose et minéraux du lait

miam.

Voici les ingrédients qui composent une mousse au chocolat du commerce, de marque distributeur.

La recette qu’on va vous proposer tourne déjà depuis deux ans et demi sur la blogosphère végane; on invente pas l’eau chaude, mais on aimerait partager cette recette à nos lecteurices qui ne connaissent peut être pas cette petite merveille.

Ici, pas d’œuf, pas de matière grasse ajoutée ni de gélatine bovine (=peau, os & tendons broyés). Juste du chocolat et… du jus de pois chiche. Lire la suite

Réduire ses déchets avec ces 10 gestes simples

truc2

Si le tout jetable a été vendu aux précédentes générations comme une libération, l’abandon de contraintes et la facilité, il n’en reste pas moins que ces produits à usage unique sont un désastre écologique. En plus des ressources nécessaires à leur fabrication et à leur acheminement, il faut prendre en compte les ressources utilisées pour les détruire ou les recycler. Ces produits jetables comme les sacs, les emballages, les cotons tiges nécessitent du plastique, matière polluante issue du pétrole. Ces produits sont parfois recyclés mais ils sont aussi parfois enfouis ou incinérés. Quand ce n’est pas du plastique, comme pour les cotons démaquillants ou le papier absorbant, c’est du coton, dont la culture, souvent OGm,  nécessite des quantités phénoménales d’eau et de pesticides. Une pollution invisible mais pas moins irréelle. Trier ces déchets, c’est bien mais limiter leur production, c’est encore mieux; comme on dit, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. Voici donc quelques petits gestes faciles à mettre en place pour réduire ces déchets.  Lire la suite

Le lombricompost, des vers pour réduire les déchets.

coucou les vers dans les mains

Alors que nous amorcions notre transition écologique il y a quelques années, nous nous sommes retrouvés confronter à un problème qui se pose pour beaucoup. Nous cherchions à réduire nos déchets, et surtout à valoriser nos déchets organiques. La solution, toute désignée, que tout le monde connait, est simple ; le compost, pardi ! Seulement, n’ayant à l’époque pas de jardin, nous n’avions pas le loisir d’installer un bac à compost. Après quelques recherches, nous sommes tombés par hasard sur le lombricompostage. Lire la suite

Faire les poubelles – de la survie à l’acte politique.

Fouiller dans les poubelles acte de survie et acte politique

Titre accrocheur pour parler d’un sujet assez tabou, rarement abordé sur les blogs lifestyle ou écologique, car sans doute pas assez glamour. Et pourtant, il serait temps de lever le voile sur cette pratique qui concerne beaucoup de personnes, que ce soit par besoin ou par militantisme.

[Spoiler : Oui, on fait les poubelles sans aucune gêne; j’ai partagé notre dernière récolte sur un groupe FB qui a suscité beaucoup de réactions. J’ai pensé qu’il serait intéressant de proposer un article pour reprendre un peu tout ce qui a été dit] Lire la suite

Le champagne des fées – recette de pétillant aux fleurs de sureau.

champagne des fees sureau

Au mois de mai, nombreux posts sur les réseaux sociaux nous ont rappelé qu’il était l’heure de récolter des fleurs de sureau pour en faire de la gelée, du sirop ou… du champagne des fées. Ce petit nom tout mignon m’a donné envie d’essayer et comme nous avions déjà remarqué ces arbustes dans le village, nous sommes parti.e.s à la cueillette de quelques ombelles. Lire la suite

Dhal de lentilles corail et tarte aux légumes pour pique-nique – végétalien.

repas vegetalien a partager pique nique

Hier nous étions invités au pique-nique des Jardiniers en herbe, asso de réinsertion sociale que nous avons du quitter il y a un an en déménageant. Un beau moment en compagnie de personnes tellement gentilles, dans un cadre magnifique et un soleil radieux. Nous avons donc préparé deux plats, tout deux végétaliens et bien complets : une tarte aux légumes du jardin et un dhal de lentilles corail froid. Lire la suite

Shampoing solide spécial dreads – Parce que nos boudins le valent bien.

shampoing pour dreads entete titreIl y a deux ans, j’inaugurais la catégorie beauté de ce blog, en partageant la recette de mon premier shampoing solide. En deux ans, mes cheveux et mes envies ont évolués, les recettes aussi. Et surtout, je suis dreadée depuis un an maintenant et il a fallu que je trouve un shampoing  parfaitement adapté avec des critères bien précis: Il faut que celui ci lave bien, qu’il ne démêle pas, et qu’il assainisse le cuir chevelu qui étouffe un peu plus vite. Lire la suite