Fêtes de fin d’année


La fin d’année approche, et ses repas gargantuesques avec ! Aujourd’hui, nous avons participé à un repas organisé par l’association Les Jardiniers en herbe, qui rassemblent les bénévoles, anciens et nouveaux, les présidentes et la trésorière, ainsi que des personnes proches de l’association. Alexys a été pour l’occasion désigné comme chef, et a du gérer une dizaine de personnes en cuisine, pour vingt personnes en tout. Pas évident pour lui de déléguer, mais il a su gérer sa petite équipe  avec brio.

Le thème du repas était végétarien et local, les légumes ainsi qu’une partie des fruits provenant du jardin.

Comme nous sommes gentils, on va partager les recettes utilisées pour ce délicieux repas 😉 Celui ci peut très facilement être adapté pour les végétaliens.

Ces quantités sont données pour 20 personnes.

Soupe carotte coco curry :
3 kg de carottes
1L de lait de coco
curry au goût & 2cc cumin
Laver, éplucher si besoin, et couper les carottes en rondelles. Les faire suer quelques minutes, avec un peu de sel & de cumin, puis les couvrir d’eau. « Cuire jusqu’à ce que ce soit cuit ». mixer, ajouter le lait de coco, le curry et le cumin. Rectifier l’assaisonnement à votre convenance.

« Curry » de pommes de terre & courge butternut
3 kg pommes de terre (=2,5 kg épluchées)
1 courge butternut (3 kg)
2kg d’oignons
1kg de yaourt
1 tête d’ail & curry & cumin
Laver, éplucher si besoin, et couper les pommes de terres en dés. Deux possibilités : si vos pommes de terre sont très fermes et demandent un temps de cuisson plutôt long, les cuire à l’eau. A l’inverse, si possible, simplement les faire sauter avec un peu d’huile.
Éplucher la butternut, la couper en dés (bon courage) et comme les pommes de terre, soit la cuire à l’eau soit la faire sauter dans un peu d’huile.
Pendant ce temps, émincer les oignons et les faire blondir avec le curry. Ajouter ensuite le yaourt.
Servir les pommes de terre et la courge, et napper les de sauce curry oignons.

Carottes marinées à l’orange
1 kg carottes
4 oranges
1 citron
le zeste des deux marinés

8 ou 9 capsules de cardamome + graines de tournesol toastées
Râper les carottes (pas trop fin!), prélever le zeste d’un citron et d’une orange, presser les fruits et mélanger le tout. Écraser la cardamome au pilon et l’ajouter à la marinade. Rectifier l’assaisonnement. Les graines de tournesol toastées ne sont ajoutées qu’au moment du dressage : déposer les carottes dans une feuille de laitue.

Gressins
500 g farine
1 sachet levure de boulanger
6 cL d’huile d’olive
23 cL d’eau
parmesan & graines de sésame
Préchauffer le four à 230°c.
Suivre les indications du sachet de levure pour l’activer. Pétrir la farine avec l’eau, l’huile et la levure pendant une bonne dizaine de minutes et ajouter du parmesan. Laisser poser jusqu’à ce que la pâte double de volume. L’étaler ensuite en rectangle d’une épaisseur de 5 mm et détailler des bandes d’un cm de large. Rouler ces bandelettes en boudin dans les graines de sésame. Enfourner ensuite en baissant à 210°c, pour 15 minutes environ.

Mousse de fruits crus « Lahore »
10 bananes
15 pommes
4 oranges
1 citron
800 g de yaourt au soja
20 noix et quelques graines de tournesol
Mixer les bananes et les pommes. Ajouter le jus des dix oranges et du citron, et le yaourt. Déposer sur la purée de fruits les noix et les graines de tournesol au moment de servir.

Nous avons également préparé des spéculoos, mais la recette nous a moyennement convaincu, la pâte était difficile à travailler.

On peut dire que le repas était réussi, les invités se sont régalés : la soupe prévue initialement pour 30 personnes était terminée. En revanche, les quantités pour le « curry » de pommes de terre et courges ont été très largement surévaluées; chacun a pu repartir avec des restes, même si certains convives s’étaient resservis. L’association carotte/orange est surprenante au premier abord mais a ravi même les palais les plus difficiles. La mousse n’en était pas vraiment une, ce dessert était plutôt une crupote (compote crue); c’était frais et léger, très agréable pour clore un repas. Les spéculoos qui l’accompagnaient ont pour la majorité brûlé : Alexys et Michel le vannier ont du gratter les biscuits mais les convives n’ont rien remarqué. Il semblerait que tous les ans, lors du repas de fin d’année de l’association, les biscuits brûlent: nous n’avons pas échappé à la malédiction.

Tout le monde s’est régalé et quelques uns ont déjà prévu de reproduire ces plats dans les jours à venir. Certains ont même demandé à Alexys s’il était cuisiner ou s’il avait envie de se reconvertir ;).

N’hésitez pas à nous dire si vous avez déjà fait ces plats,
ou si certains vous tentent !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s