Travaux du printemps

Bienvenue au jardin

Enfin ! ça y’est ! Après des mois à préparer le potager, il commence enfin à vraiment prendre vie.

 

Les planches auront passé l’hiver avec des engrais verts, sensés être fauchés avant pour certains, comme la phacélie qui craint le gel, mais ceux ci ont tous été fauchés ce mois ci. Le seigle a atteint une taille impressionnante, presque 1.80m et la phacélie a eu un succès fou auprès des butineurs; même une fois fauchée, les bourdons et autres bzzz continuaient de butiner les fleurs au sol.

 

Au début du printemps, Alexys a semé les fèves qui à ce jour, sont toutes en fleurs et pour certaines, les fruits se forment. Des pucerons ont élu domicile sur certains plants, encouragés par les nombreuses fourmis du jardin; tant mieux, ça attirera des auxiliaires 😉  A leurs pieds, il a également fait des semis de carottes, betteraves et radis; seuls ces derniers ont vraiment poussé, les betteraves peinent et à peine deux trois carottes ont levés. Pas de soucis, on prend les mêmes et on recommence 😉 .

feves et radis.jpg

Fèves et radis

Nous avions fait le (mauvais) choix cette année de tester des graines peu cher mais sommes sincèrement déçu.e.s, des semis ont fondu, d’autres sont du genre léthargiques ou trop faibles, et donc vulnérables aux attaques de limaces.  Pour rattraper le coup et avoir de quoi manger avec le potager, nous avons acheté des plants dans un jardin de réinsertion près de chez nous; les plants sont peu chers, de qualité et la démarche est bien plus éthique. L’inconvénient c’est qu’on ne choisit pas forcément les variétés, mais vu la tête de nos plants discount, on va pas non plus faire les fines bouches.

Sur la première planche, Alexys a repiqué des courgettes mais certaines ont fait le festin de limaces, c’est donc reparti pour de nouveaux semis. Sur les bords sont semés des haricots à ramer; et pour les aider à s’élever, nous avons récupérer des bambous et les avons disposer en tipi. Il y a également, sur un des bords du maïs, qui nous l’espérons sera suffisamment costaud pour que les haricots y prennent appui. Enfin au bout, il y a des cacahuètes.

 

La semaine dernière, pour avons repiqué les tomates, poivrons et aubergine, un peu éparpillés dans le potager; des soucis et œillets les accompagnent. Au bout d’une planche, un petit massif de bourraches et centaurées trône fièrement.

 

A l’entrée du potager, nous avons monté une arche pour y faire courir des fleurs grimpantes (ipomées et capucines) et une courge spaghetti; les bacs sont fabriqués avec de la palette. Pour le moment, quelques boutures de choux Daubenton (perpetuel) y séjournent.

 

compost de surface.jpg

 

Dans le coin des vivaces, on retrouve de la menthe (officiellement chocolat, olfactivement poivrée), de la rhubarbe, une coquelourde qui nous promets de jolies fleurs, de la mélisse et de la lavande; bientôt il y aura de la camomille et sans doute d’autres plantes.

Ici et là sont semées régulièrement des fleurs mais également des vieilles graines : si certaines germent, ça fera un couvert vivant et original. Enfin, il est prévu une haie vive, pour briser la vue mais surtout pour apporter le gite et le couvert aux insectes

arc en ciel magnifique

Cette année, nous avons plus de chances de réussite en rapport aux deux années précédentes, lorsque nous faisions notre potager chez mes parents.

  • Nous avons du compost (certes, pas encore en très grande quantité, les mulots mangent tout ) et de la matière pour un compost de surface.
  • Des engrais verts à profusion pour en amont, booster la vie du sol et ameublir celui ci, et ensuite pour apporter une belle quantité de paillage
  • Du foin à disposition au fond du jardin, laissé par les agent.e.s communaux lorsqu’ils débroussaillent
  • Des voisins qui tondent leur pelouse et qui n’utilisent pas leur tonte
  • Du BRF du jardin
  • Un accès permanent au jardin, donc la possibilité d’arroser quand il le faut.
  • Un peu plus de connaissances et d’expérience 😉

 

 

 

jardin vue d ensemble

Avant le fauchage des engrais verts

jardin-les2alchiMistes

Publicités

6 réflexions sur “Travaux du printemps

  1. Superbe cet article.
    Vraiment bien écrit et tu y parles de l’essentiel.

    Les photos sont si belles et nettes !
    Pour les plants dont tu parles, c’est un jardin de réinsertions pour adulte ? J’aime beaucoup ce genre de projet.

    Hâte de voir l’évolution de votre potager, toute les fleurs aussi, il faudrait que le soleil reste en place pour donner un coup de pouce. ^^

    Et vous disposez vos plants comme vous avez envie ou vous suivez quand même les associations ?

    J'aime

    • merci beaucoup Laura 🙂

      Oui c’est un jardin de réinsertion pour adultes; j’aime beaucoup le principe, où tout le monde est gagnant.e 🙂
      nous on a hâte que ce soit la jungle là dedans 😀

      Pour la disposition, on fait des associations réfléchies, comme la connue « maïs courge haricot » http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/trois-soeurs-mais-haricots-courges,1355.html . Il y a des fleurs un peu partout, mais les soucis seront principalement repiqués près des tomates pour les protéger, par exemple.
      Il y aussi des associations « gain de place » et/ou « rentabilité de l’espace » comme les radis ou les betteraves qui viennent compléter entre deux plants.
      Cette pratique a d’ailleurs un nom, que je viens de découvrir donc je partager au cas où, c’est l’allélopathie 🙂

      J'aime

  2. Mon jardin ressemble un peu au vôtre sauf que cette année j’ai eu beaucoup moins de temps pour m’en occuper.
    Ma menthe chocolat n’a plus la saveur chocolat de la première année. Je suis un peu déçue. Cette année, pour moi pas de maïs mais je vais replanter mes cacahuètes. L’année dernière, elles ont peu donner par manque de chaleur, je pense! Du coup, je vais essayer sous châssis ou sous tunnel. Vous avez déjà planter des cacahuètes ou c’est une première?
    Je vais retenir l’idée de faire grimper les courges pour le gain de place.
    Votre jardin est magnifique. Félicitations!

    Aimé par 1 personne

    • Je ne pensais pas que la menthe chocolat pouvait perdre de sa saveur.. c’est peut être le cas de la notre, qui est une bouture qu’on nous a envoyé :/

      Nous n’avons jamais fait de cacahuètes, c’est vraiment la découverte. D’ailleurs pour le moment aucune n’est sortie :/
      J’espère que chez toi elles seront plus généreuses cette année.

      Beaucoup de personnes pensent que le poids des courges (suspendues) risque de casser la plante, mais absolument pas; en plus du gain de place, je trouve ça assez joli de les voir suspendues dans le vide 🙂 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s