Génération jetable.

En participant à un concours l’autre jour sur le blog d’AntigoneXXI sur le zéro déchet, je me suis demandé ce que nous avions mis en place avec Alexys qui allait dans ce sens. On ne s’est pas penchés sur la question de l’environnement un beau jour, nous avions tous deux, par notre éducation mais aussi par notre « âme d’enfant », donné de l’importance à notre Mère commune, la Nature. Alors recycler des objets pour leur donner une seconde vie (=upcycler), trier nos déchets, acheter d’occasion, tout ça c’était naturel, spontané. Au fur et à mesure, nous avons agrandi la liste de nos « petits gestes pour l’environnement », et je me suis dit : pourquoi ne pas la partager ? Si ça peut donner certaines idées à quelques personnes, c’est toujours ça 🙂

  • Récupération de l’eau de pluie et de l’eau froide avant la douche (environ 5L partent à l’égout avant que l’eau soit chaude)
  • Récupération de pots de yaourts/crème fraîche
  • Récupération des bouteilles de shampoing et autres contenants pour les cosmétiques
  • Coupe menstruelle
  • Thermos et gourdes en inox/alu, plutôt que des bouteilles en plastique
  • Lombri-compost pour les déchets organiques (épluchures, trognons de pomme, boîte d’œufs, rouleau de papier toilette, carton non traité, etc…)
  • Coquilles d’œufs (nettoyées à l’eau de pluie, puis ajoutées au lombricompost)
  • Ampoule à économie d’énergie et on débranche systématiquement les appareils que l’on n’utilise pas
  • Achat d’occasion (vêtements, meubles, outils..)
  • Refus des sacs plastiques (toujours un sac sur nous)
  • Achat en vrac, ou alors non sur-emballé.
  • Lessive/Assouplissant/Produit vaisselle « rechargeable » (mais sans doute bientôt remplacé par du fait maison)
  • Produit nettoyant : bicarbonate ou citron macéré dans le vinaigre
  • Enveloppe du courrier ou chute de papier recyclés en listes de courses
  • Toujours un sac poubelle sur nous quand on va se promener dans les bois (les gens sont crades..)
  • Le balai plutôt que l’aspirateur
  • Récup des fruits abîmés/trop mûrs/pas mûrs pour les compotes et confitures.

Aux yeux de certains, ce genre de gestes donne l’impression que nous sommes très économes, voire radins, ou que nous nous prenons trop la tête et que l’on ne sait pas se faire plaisir. Même si bien sur, nous sommes bien contents des économies que nous réalisons à fonctionner comme ça, il ne faut pas voir ici l’aspect financier, ni même penser qu’il y a privation (très loin de là…). Acheter des objets d’occasion est un moyen pour nous et bien d’autres, de leur donner une seconde vie (parfois une troisième, parfois même encore bien plus); c’est encourager un système de troc/don/récup plutôt que le système actuel qui est « je ne t’aime plus, je te jette« .

Il en va de même pour les contenants en plastique, comme les pots de yaourts; quand on achète des yaourts, on paie aussi un emballage, et non recyclable en plus (non, l’incinération n’est pas un moyen de recyclage). Alors on les garde, et ils serviront pour les semis!

Pour nettoyer (la maison), pourquoi avoir une dizaine de produits « spécial ci » « spécial ça », remplis de substances plus ou moins nocives (mais surtout plus +), alors que le vinaigre et le bicarbonate de soude peuvent à eux deux, tous les remplacer ? Le vinaigre blanc, (non toxique!) désinfecte, désodorise, nettoie, est anti-calcaire (ça mousse!) et a encore d’autres utilités. Son copain le bicarbonate de soude (toujours non toxique!) nettoie grâce à son côté abrasif, désodorise, désinfecte, et débouche les canalisations associé au vinaigre. Il peut également servir au jardin, en cosmétique, et même pour les petits bobos (très efficace contre les brûlures d’estomac).

Enfin, refuser les sacs plastiques chez les commerçants qui en proposent toujours, notamment les pharmacies, c’est plutôt simple. Il existe pleins de petits (ou grands) sacs qui peuvent se plier pour se glisser dans un sac à main.

En fait, il existe beaucoup de moyens pour réduire ses poubelles (et son empreinte sur Terre), la plupart du temps, ils sont très simples à mettre en place. Mais il s’agit d’avoir envie de changer son mode de consommation ; il ne s’agit pas de possibilité ou de pouvoir, car tout le monde peut avoir un sac en tissu sur lui, tout le monde peut réduire le nombre de produits d’entretien, tout le monde peut débrancher ses appareils électriques, tout le monde peut donner plutôt que jeter.

Il faut juste le vouloir.

Laurine

Génération jetable, génération kleenex. Pleins de petits gestes pour devenir une génération durable.

Publicités

8 réflexions sur “Génération jetable.

  1. Pingback: Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. (1/7) | les2alchimistes

  2. Pingback: Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. (2/7) | les2alchimistes

  3. Pingback: Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. (3/7) | les2alchimistes

  4. Pingback: Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. (4/7) | les2alchimistes

  5. Pingback: Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. (5/7) | les2alchimistes

  6. Pingback: Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. (6/7) | les2alchimistes

  7. Pingback: Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas (7/7) Le bilan. | les2alchimistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s